Bien choisir son casque

Bien choisir son casque ce n’est pas seulement choisir un casque avec lequel vous n’êtes pas trop moche, c’est aussi et surtout, choisir un casque qui garde votre tête et ce qu’il y a dedans en sécurité.

Selon votre pratique et votre budget, Bouticycle vous donne les clefs pour être bien casqué !

Petit point sur la législation :

Le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Si vous accompagnez des enfants à vélo et qu’ils ne sont pas casqués, votre responsabilité est engagée et vous risquez jusqu’à 135€ d’amende. Même si les enfants en question ne sont pas les votres.

Un enfant porté sur un vélo ou dans une remorque doit aussi porter un casque.

Oui, c’est peut-être relou, mais ce n’est pas sans fondement.

Une chute à vélo, pour un enfant peut provoquer des traumatismes graves. Des études ont démontrées que porter un casque réduisait les risques de :

  • -70% pour les blessures sérieuses
  • -31% pour les blessures mineures
  • -28% pour les blessures au visage

Sans vouloir rajouter du feu sur l’huile déjà prête pour les frites, à plus de 10km/h si l’enfant chute sans casque, le risque de perte de connaissance est de 98%. Avec un casque le risque descend à 0.1%.
Donc OUI au casque !

Pour les adultes les conséquences sont moins sérieuses, même si elles restent réelles. Le port du casque n’est pas obligatoire mais recommandé.
Sécurité et style, même pour les adultes, ensemble disons OUI au casque !

La composition du casque

Un casque est constitué de 3 couches.

  • La décoration donne les petites touches couleurs au casque pour créer un look sympa. Les fabricants utilisent généralement une feuille de PVC ou de polymère sur laquelle ils incrustent couleurs et motifs. Cette partie amortie peu mais encaisse les égratignures. Elle est assemblée à la coque externe.
  • La coque externe sert à amortir les chocs légers. Elle est constituée d’un seul bloc. Elle peut être en PVC, en polycarbonate ou en ABS. Elle peut parfois être renforcée par des pièces de carbone.
  • La coque interne est la partie qui amortie le plus les chocs. Elle aussi est constituée d’un seul bloc et se compose en kevlar, en aramide, en nylon ou en carbone.

Les matériaux utilisés pour le casque, jouent sur le poids, la résistance et bien entendu sur le prix.

Une fois les trois parties assemblées on y ajoute les sangles de fermeture, les systèmes de molettes et les coussinets.

Comment choisir son casque :

Pour bien choisir son casque il faut faire attention à 4 critères : le confort, la ventilation, la légèreté et la protection.

Avant tout, il faut connaitre son tour de tête. Choisir un casque c’est comme pour un pantalon il faut connaitre sa taille !

A l’aide d’un mettre souple, passer-le tout autour de votre boite crânienne en passant par le front et le haut occipital.

Comme pour un pantalon n’hésitez pas à essayer beaucoup de casques afin de savoir, dans votre taille, lequel embrasse le mieux la forme de votre tête.
(Ceci dit, ne mettez pas de pantalon sur votre tête, la protection est minime pour un ridicule certain).

  • Le confort :
    Le casque doit être parfaitement ajusté au périmètre de la tête. Les sangles et les molettes apportent les derniers millimètres pour un maintien au plus près. Un casque bien ajusté se fait oublier.
  • La ventilation :
    Les trous d’aération creusés à même la coque du casque permettent à votre tête de respirer et de ne pas être gênée par la chaleur.
  • La légèreté :
    Dans la durée il est plus aisé de supporter un casque léger afin d’éviter les tiraillements et les courbatures au niveau du cou et du haut du dos. En général il ne doit pas dépasser 300g.
  • La Protection :
    Selon votre pratique assurez-vous que la forme et les matériaux du casque vous assurent la protection adéquate.

Un casque pour chaque pratique

Selon que vous soyez plutôt vélotafeur ou accro des descentes en montagne, la protection nécessaire n’est pas la même.

  • Le casque ville/VTC :
    Ils peuvent être ronds ou allongés.
    Les casques ronds sont plus urbains car avec moins d’aération ils sont plus adaptés aux distances courtes. Plus couvrants ils offrent une protection plus complète de la boite crânienne.
    Les casques allongés avec plus d’aération sont plus tournés vers les trajets un peu plus longs du VTC et cyclotourisme.

  • Le casque VTT :
    La protection est plus importante que pour la pratique précédente. Les casques sont plus longs à l’arrière afin de protéger la nuque et ont une visière devant pour protéger le visage. Certains casques ont des parties amovibles pour les rendre quasi intégraux si besoin avec des protections au niveau du menton.

  • Le casque route :
    Pour les routiers, le casque doit apporter protection mais sans entraver l’aérodynamisme. Il sera de forme allongée, très aéré afin que le cycliste ne souffre ni de la chaleur ni de la transpiration sur les longues distances.

  • Le casque BMX :
    Comme les casques urbains ils sont ronds. Ici il n’est pas question de distance mais de figures, la protection prend la priorité sur la ventilation.
    Pour les pratiques presque motocross, il existe des casques intégraux avec une visière pour protéger toute la tête. Le champ visuel du cycliste est réduit mais en cas de chute le cycliste est bien protégé.

  • Le casque enfant :
    De taille plus petite il existe en rond ou en allongé comme pour les adultes. Il est souvent plus ludique avec des couleurs et des dessins.

Pour les femmes, vérifiez que le casque prévoit un espace pour laisser passer une queue de cheval.

Pour choisir un casque parfait pour vous et conforme aux normes européennes venez dans le magasin Bouticycle proche de chez vous et demander conseil à nos vendeurs experts !

Trouver un magasin

Il y a 22 Bouticycles à votre service près de chez vous.

ou