Bien régler ses suspensions

Aujourd’hui, les suspensions deviennent de plus en plus efficaces et on peut en trouver pour toutes les cinématiques et toutes les disciplines. Un bon réglage permettra d’en tirer le meilleur avantage, un mauvais réglage pourrait mener à des chutes.
Vous l’aurez compris, le réglage de ses suspensions est très important et surtout à personnaliser car il dépend de votre poids et de votre ressenti sur le vélo.

Dans cette article, nous allons répondre à toutes les questions que vous vous posez :
Comment règle-t-on sa fourche ? Quelle pression mettre dans votre amortisseur ?

Les types de VTT en fonction des suspensions

Sachez tout d’abord qu’il existe trois types de VTT :

 Le VTT rigide qui ne possède pas de suspension. C’est le VTT d’origine, idéal sur des terrains très roulant. C’est une VTT très réactif avec un bon rendement au pédalage mais il reste moins confortable que les deux autres types de VTT.
 Le VTT semi-rigide possède une suspension à l’avant. Il a une "fourche suspendue". Il en existe beaucoup : des fourches à double té, des fourches inversés, "mono-bras"...
 Le VTT tout-suspendu qui possède deux suspensions : une à l’avant et une à l’arrière (appelée amortisseur).

Découvrez tous nos VTT

Afin de pouvoir régler au mieux ses suspensions, il faut comprendre comment fonctionne le mécanisme.

Tout savoir sur ses suspensions

1. Définition

Une suspension est un système de liaison entre les roues et le châssis. Elle est conçue pour assurer un contact permanent entre les pneus et la surface de la route. C’est donc grâce aux suspensions que vous avez de meilleurs amortis et un confort de route optimal. Elles réduisent les vibrations.

2. Type de ressort

Il existe quatre types de ressort : le ressort hélicoïdal, le ressort pneumatique (à air) et le ressort en élastomère.

Le ressort élastomère est le plus simple et le moins cher. ressort en hélice est souvent moins cher et plus facile à régler que le ressort pneumatique. Le ressort pneumatique est plus léger, son bon réglage permet de convenir à tout type de pilote.

3. Débattement

Le débattement de la fourche s’exprime en mm. La longueur de la fourche est de 80 mm pour des VTTs loisirs à plus de 200mm pour des VTTs de descente, enduro, free-ride. Le débattement correspond à la distance amortissable par la fourche.

4. Affaissement ou SAG

On appelle affaissement ou SAG le pourcentage d’enfoncement de la suspension lorsque vous êtes dessus.
C’est une mesure d’enfoncement de la suspension sous la charge du poids du vélo et de son pilote.

L’affaissement est exprimé en pourcentage de la course totale de la suspension.
Par exemple, si une fourche avant de VTT a une course totale de 100 mm et que l’affaissement est réglé à 25 %, cela signifie que la fourche se comprime de 25 mm lorsque le poids du cycliste est appliqué.

Le réglage de l’affaissement est crucial pour optimiser le comportement du vélo et les performances de la suspension en fonction du poids du cycliste, du type de terrain et du style de conduite.

5. Système hydraulique

Le système hydraulique dans les amortisseurs ou les fourches permet de limiter le rebond des suspensions dû à l’effet ressort. En effet, il s’agit d’une cartouche composée d’un piston qui circule dans de l’huile pour ralentir la vitesse de déplacement des plongeurs dans le fourreaux pour garder le contrôle de votre VTT.

Réglage du SAG

Le premier réglage est celui du SAG (ou de l’affaissement) qui est donc le pourcentage d’enfoncement de la suspension quand le pilote monte sur son vélo. C’est le pourcentage de débattement total.

Les constructeurs placent en général sur leurs fourches, un tableau de pressions requises pour les différents poids. Il sera utile pour vous servir de base et peaufiner par la suite vos réglages.
Selon votre discipline, vous devez utiliser différentes valeurs de SAG.

  • Pour une pratique XC rando, elle sera comprise entre 10 et 20%.
  • Pour l’enduro, entre 25 et 35%
  • Pour la DH, on sera sur une valeur comprise entre 35 et 45%

En fonction du type de suspension, le réglage est différent.

Pour les suspensions à ressort hélicoïdal :

  • Régler sa précontrainte sur le té de votre fourche (le côté droit)
  • Tourner la molette dans le sens horaire pour serrer le ressort
  • Tourner la molette dans le sens anti horaire pour desserrer le ressort

Pour les suspensions à air :

Equipez vous d’une pompe haute pression pour suspension pour gonfler la chambre à air.
Plus la pression à l’intérieur est élevée plus la chambre est élevée, plus le ressort sera dur.
Plus on voudra un SAG élevé, moins on y mettre de l’air.

Obtenir le bon SAG

Pour obtenir le bon SAG, il faut se placer debout sur les pédales. Mettez ensuite les pédales à l’horizontale et les mains sur le guidon en maintenant un appui du coude sur un mur.

Coulissez le joint torique ou le collier rilsan au niveau du joint racleur, puis descendez du vélo en faisant attention à ne pas comprimer la suspension.

Vous déterminez le débattement en mesurant la distance entre le collier/joint torique et le joint racleur. Calculez ensuite la proportion de ce débattement par rapport au débattement maximal de votre suspension et vous aurez enfin votre SAG !

Voici une petite formule pour vous aider :
(valeur d’enfoncement*100)/débattement de fourche = SAG

Réglage de la détente (du rebond)

Normalement, une molette de réglage de la fourche est présente sous le fourreau droit. Elle est suivie du signe SLOW (ou +) pour freiner et FAST (ou -) pour accélérer.

Il s’agit de la vitesse à laquelle la suspension revient en position initiale après avoir amorti un choc.

Le réglage dépend de trois paramètres : votre poids, votre style de pilotage et le terrain de votre pratique.
On vous conseille d’affiner votre rebond au fil de votre sortie. Pour les fourches ROCKSHOX, l’application de la marque propose une détente type.

Réglage de la compression

Le réglage à faire en troisième étape est la compression. La compression fait varier la vitesse d’enfoncement de la suspension. Il se matérialise par une molette sur le côté droit du té de la fourche.

Les vélos d’entrée de gamme sont souvent dépourvus de système de réglage de compression. D’autres ont seulement deux systèmes faciles à régler (ouverture et fermeture). Les vélos plus haut-de-gammes ont deux réglages de compression.

Réglage de votre amortisseur

1. Dégonflez-le complètement en appuyant sur l’obus de la valve
2. Regonflez à 90 PSI, remontez votre joint le long de l’amortisseur
3. Positionnez-vous doucement sur votre vélo sans donner d’à-coups. A présent, mesurez la distance avec votre joint indicateur. Vous devrez conserver ces données afin de pouvoir effectuer votre calcul de SAG.

Ex : Course de l’amortisseur = 57mm. Mesure du SAG : 15mm. 15/57 = 0.26 ; 0.26*100 = 26% de SAG

Réglage de la fourche

1. Comme l’amortisseur, dégonflez-la au maximum
2. Regonflez votre fourche à 70 PSI, puis placez-vous sur le vélo.
Selon votre pratique, pensez que votre SAG sera compris en 10 et 45%.

Découvrez nos ateliers pour vos réglages et entretien

Trouver un magasin

Il y a 19 Bouticycle à votre service près de chez vous.

ou