Orbea - Gammes 2020

C’est un vent frais qui vient du Pays Basque espagnol : Orbea se réinvente depuis quelques temps pour ses gammes 2020 et colle à sa politique de faire des bons vélos à des prix accessibles. Petit tour d’horizon de ce qui vous attend pour la rentrée.

Gravel : La terre au Terra

Le Terra, la terre et donc le gravel. Logique. Sortir des sentiers battus, explorer… C’est le refrain habituel quand on parle de gravel mais avec le Terra il s’agit surtout d’aventure, de chemin et de tout-terrain. Une peinture qui détonne et un vélo qui bétonne voilà ce qu’est le nouveau Terra : polyvalent sur route, gravier et même taillé pour le cyclo-cross. Un vélo à tout faire quoi.

VTT : Le fun en montagne

On vous a déjà parlé de l’Occam qui sur le segment all-mountain/enduro s’était renouvelé en devenant très amusant. Ses frères le Rallon et l’Oiz (plus XC que all-mountain) eux aussi se refont une beauté pour 2020. Le Rallon, grand frère de l’Occam et pur enduro lui, a un nouveau look. Comme l’Occam, on retrouve sur lui un cadre asymétrique où vient se loger l’amortisseur côté droit et à gauche. Les défauts ont été corrigés et la séparation Occam/Rallon semble désormais plus nette. Le Rallon a un débattement plus grand : 160mm. Mais passez par la case de personnalisation MyO d’Orbea et optez pour une fourche au débattement de 170mm. La différence se fera sentir. Le Rallon 2020 s’impose de nouveau comme une référence en matière d’enduro.

Côté cross-country, Orbea fait fort aussi. D’un côté, l’Alma, le champion semi-rigide pour les sentiers rapides, très réactif quand il s’agit d’accélérer, qu’on retrouve dans une version entièrement rigide M-Ltd avec sa fourche Spirit Rigid disponible en option sur les autres modèles.

Côté tout-suspendu, on retrouve l’icône : l’Oiz. La nouveauté 2020 ? Une version alu à le confondre visuellement avec la version carbone. L’Oiz est polyvalent et sait s’adapter avec deux débattements possibles : 100mm typé XC et 120mm pour la version TR, adapté au trail. C’est le XC d’Orbea qui brille par excellence dans les coupes du monde.

Côté VTT plaisir, c’est l’incontournable MX qui rythmera les sorties entre amis ou en famille. Un cadre alu, des passages de câble intégrés, le MX est un vélo fiable pour se mesurer aux terrains accidentés de la sortie dominicale ou des longues sorties dans la nature.

Entre le cross-country et le all-mountain, Orbea a proposé récemment la version 2020 du Laufey. Un semi-rigide joueur qui vient se poser en petit frère de l’Occam avec son débattement de 140mm. Avec ses 4 tailles, dont la plus petite à partir de 150cm, il tend à s’ouvrir à ceux qui voudraient découvrir l’art du pilotage dès l’école de VTT et comme un bon compromis à l’Occam durant cette phase d’apprentissage de l’Enduro. Son petit plus ? Le cadre alu qui le rend très accessible côté prix.

Côté route il y en a pour chaque profil

Résolument aéro, des haubans rabaissés, tout est finalement dans son nom : l’Orca Aero. Pour rouler fort sur le plat, aller plus vite au sprint et fendre l’air, Orbea n’a pas mieux. La nouvelle fourche Freeflow réduit la résistance à l’air pour gagner toujours plus de watts sur le platt. La version non-Aero de l’Orca, elle, veut vous emmener partout pour repousser vos limites. Avide de performance et de décrocher les KOM ? L’Orca est la machine qu’il vous faut.
De nouveaux modèles de l’Orca sortiront fin septembre. Avec le travail réalisé sur ses cousins dans la gamme route, on peut s’attendre au meilleur.

L’Avant lui est consacré confort. De par sa structure en carbone et les formes des tubes, mais aussi de la position plus typée endurance que l’Orca, il est fait pour les routes difficiles et escarpées au rendement pas toujours optimal.
En langue basque, Ordu signifie « moment ». Le moment c’est du temps. Bref, l’Ordu est le vélo idéal de l’effort solitaire en contre-la-montre ou pour le triathlon.

Une jungle urbaine, plusieurs façons de l’explorer

A l’épreuve de la ville, la firme basque sait aussi y faire. Avec l’Optima, doté de l’assistance électrique, tout devient plus facile dans les trajets quotidiens tant en matière d’ergonomie qu’au niveau des solutions d’équipement proposées. Le Katu, lui, offre une nouvelle façon de se déplacer en ville, un modèle conçu pour tous ceux qui souhaitent s’initier au cyclisme urbain mais aussi pour les cyclistes chevronnés ou professionnels.

Pour les déplacements quotidiens ou ceux qui assurent des livraisons, le Vector est un vélo speed pour vous faufiler et aller vite dans la jungle urbaine et en profiter aussi pour des sorties plus sportives. Léger, polyvalent, confortable, le Carpe l’est aussi. Comme le Vector, le Carpe est excellent pour vélotaffer, livrer et arpenter. Alors qu’est-ce que vous attendez ?

L’électrique Orbea s’adapte à tous les terrains

Une batterie intégrée, un vélo de route, vous obtenez le Gain. Les concepts Enough Power et Enough Energy permettent d’obtenir un vélo exceptionnellement léger, sportif et confortable, une machine qui répond à l’appel de la route. Aller plus loin, affronter des pentes plus raides, le Gain vous aidera à dépasser vos limites.
Mais qu’est-ce que ce 2e bidon avec un bouton vert ? Et oui, Orbea a développé et monté un nouveau chargeur externe sur le Gain : le Range Extender. Ce nouveau chargeur permet de prolonger vos aventures et de relever de plus grands défis en offrant près de 2 heures d’assistance supplémentaire à puissance maximale, du jamais vu sur ce segment. Lorsqu’il est connecté au Gain, le périphérique externe charge la batterie interne principale du vélo, qui a une capacité actuelle de 248 W/h, et ajoute 208 W/h supplémentaire aux systèmes Ebikemotion X35. Cela porte la capacité totale de la batterie à 450W/h, et donne 70% de capacité supplémentaire à la charge de la batterie interne.

A l’aise en ville, le Keram se révèle lors de longues balades. Sa motorisation électrique est faite pour vous emmener plus loin. La position plus relevée favorise la visibilité et offre un meilleur contrôle, contribuant à une sensation de sécurité sur le vélo. Le Keram est le modèle phare pour l’électrique avec une déclinaison VTT pour repousser les limites de cette monture électrisante.
Pour les purs VTTistes à la recherche de la liberté électrique, patience.... Le nouveau Wild arrivera début septembre.

Des vélos pour suivre la croissance des enfants

Pourquoi les enfants n’auraient pas le droit de rouler ? L’apprentissage du vélo se fait même sans les pédales. Et pour cela il y la Grow : la draisienne d’Orbea pour les plus petits. Passage intermédiaire avant de grandir et de passer sur la version kids MX, le VTT loisir. Les différentes tailles de roue, les nombreuses configurations et, plus important encore, les différentes options de couleurs font de MX Kids le meilleur allié d’une passion en herbe. Cultiver l’amour du cyclisme demande un investissement, et votre enfant comprend l’importance de rouler sur un vélo identique au vôtre.

Trouver un magasin

Il y a 24 Bouticycle à votre service près de chez vous.

ou