Rouler en Ville : Mode d’emploi

C’est la Rentrée et vous êtes bien décidé(e) à adopter de nouvelles bonnes habitudes.

L’une d’entre elles : aller au travail à vélo !

Cela va vous permettre de gagner du temps en évitant les bouchons, de profiter de l’arrière-saison, de profiter du trajet pour vous offrir un moment de détente rien qu’à vous.

Seulement voilà, il reste quelques petits détails à régler…

Comment circuler en ville sans danger ? A-t-on besoin d’équiper son vélo différemment ? Doit-on porter une tenue spéciale ?
Bouticycle vous apporte les réponses pour que vous abordiez la Rentrée à vélo en toute sérénité.

Comment rouler sans prendre de risques ?

Circuler en ville n’est pas fondamentalement dangereux mais il est essentiel d’être attentif, d’adopter les bons réflexes et de respecter le code de la route.

Premier point essentiel à retenir : A vélo, vous êtes un usager de la route à part entière. Vous êtes aussi légitime qu’un automobiliste ou un piéton.

Par conséquent, ne cherchez pas à tenir le moins de place possible et à satisfaire les automobilistes à tout prix ! Même si être suivi de près par une voiture est une situation stressante, mieux vaut l’aborder sereinement et continuer de rouler normalement plutôt que de vouloir se serrer au bord pour le laisser doubler et risquer de tomber (en accrochant le trottoir par exemple). En agissant ainsi, vous montrez à l’automobiliste que votre présence sur la route est tout à fait légitime.

De manière générale, lorsque vous circulez à vélo en ville, roulez toujours à droite. Conservez néanmoins l’équivalent d’une portière ouverte entre vous et les voitures garées. Vous éviterez ainsi la rencontre avec une portière qui s’ouvre brusquement ! Pas très agréable et encore plus dangereux si elle vous projette sur la chaussée.

Maintenez une trajectoire aussi droite que possible. Ne slalomez pas entre les véhicules en marche, ni ceux à l’arrêt. Ne roulez pas non plus sur les trottoirs, c’est tout simplement interdit. Quand les aménagements le permettent, empruntez les voies et pistes cyclables mais jamais en sens-inverse !

Le pire ennemi du cycliste ? Le poids-lourd ! Long et large, il a de nombreux angles-morts. Il est donc important de s’en éloigner, surtout lorsqu’il manœuvre. Mieux vaut patienter derrière lui, à une distance raisonnable, plutôt que de chercher à le doubler à tout-prix et risquer de se faire renverser.

On vous disait au début de respecter le code de la route. C’était vrai, mais il y a deux petites exceptions pour les cyclistes. Au feu rouge, si la signalisation l’indique, vous pouvez passer si vous tournez à droite. En revanche, ne comptez pas trop sur les véhicules motorisés pour vous laisser la priorité à droite. Ne prenez pas de risques inutiles, cherchez le regard du conducteur pour voir ses intentions et s’il semble ne pas vous voir ou ne pas être prêt à vous laisser passer, arrêtez-vous.

Comme on le disait plus haut, les cyclistes sont soumis au code de la route. Soyez donc très prudent ! Si l’infraction est « mineure » (arrêt gênant, usage du téléphone…), le cycliste écopera d’une amende mais ne se verra pas retirer de points sur son permis de conduire. En revanche, si l’infraction est très grave (conduite en état d’ivresse ou délit de fuite, par exemple), le cycliste pourra, dans les cas extrêmes, se voir retirer son permis de conduire.

Ca y est, vous savez comment rouler en ville ! 

Comment équiper son vélo ?

Pour garantir votre sécurité à vélo, il ne s’agit pas seulement de savoir comment rouler en ville, il faut aussi avoir du matériel adapté et en bon état.

Les équipements obligatoires sur votre vélo sont les suivants (certains semblent assez évidents, on vous l’accorde ! Mais bon, un petit rappel ne peut pas faire de mal) :
-  Deux freins (avant et arrière)
-  Deux feux (un jaune ou blanc à l’avant et un rouge à l’arrière)
-  Un avertisseur sonore (un klaxon, quoi)
-  Des catadioptres (dispositifs réfléchissants) : blanc à l’avant, rouge à l’arrière et orange sur les rayons des roues

Ensuite, libre à vous d’équiper votre vélo avec divers accessoires, en fonction de vos besoins :
-  Sacoches et paniers pour transporter vos affaires et/ou vos courses
-  Béquille pour pouvoir vous arrêter quelques minutes sans avoir à tenir votre vélo
-  Garde-boue pour éviter de salir votre pantalon en cas de pluie
-  Antivol pour stationner votre vélo en sécurité
-  Porte-bébé ou remorque si vous êtes amené à circuler avec votre enfant

Nous vous conseillons, en toutes circonstances, d’emporter avec vous une trousse de dépannage. Au minimum, prévoyez d’avoir : une pompe, une chambre à air, un démonte-pneu et une paire de gants fins en plastique et/ou un chiffon (pour éviter d’avoir les mains pleines de graisse). Ces quelques équipements ne pareront pas à toutes les éventualités, mais viendront quand même à bout des petits problèmes les plus fréquents.

Comment s’équiper ?

Avant de vous élancer sur les routes urbaines, pensez aussi à votre propre équipement.

Pas besoin d’énormément de choses mais il y a deux essentiels :
-  Porter un casque en toutes circonstances (et oui, même quand il fait chaud)
-  Avoir un gilet rétro réfléchissant (obligatoire hors agglomération, la nuit ou lorsque la visibilité est réduite, même de jour mais il est fortement conseillé de le porter tout le temps)

Par ailleurs, porter des lunettes de soleil est conseillé. Elles vous protègeront du soleil, mais aussi de la pollution, des insectes, des particules et aussi de la pluie. N’importe quelle paire peut faire l’affaire mais au plus elles seront couvrantes, au plus elles rempliront leur rôle.

Vous pouvez aussi porter des gants (doigts courts ou longs) pour une meilleure prise en main du guidon et éviter d’avoir les mains moites.

L’un des principaux ennemis du cycliste : la pluie ! Pour ne pas arriver au travail complètement trempé, mieux vaut être correctement équipé. Les essentiels sont : une veste imperméable et respirante (pour rester au sec tout en évitant de transpirer), un sur-pantalon (pour protéger votre tenue) et des sur-chaussures étanches (pour éviter la sensation désagréable des chaussures imbibées et éviter de prendre froid).

A vos marques, Prêt, Roulez !

Ca y est, vous avez toutes les clefs en main pour aborder votre bonne résolution de la rentrée dans les meilleures conditions !

Trouver un magasin

Il y a 24 Bouticycle à votre service près de chez vous.

ou